L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a présenté le 11 mars la Stratégie mondiale de lutte contre la grippe 2019-2030 qui vise à protéger les habitants de tous les pays de la menace de la grippe. Le but de la stratégie est de prévenir la grippe saisonnière, d’empêcher la maladie de se propager de l’animal à l’homme et de se préparer à la prochaine pandémie grippale.

 

Du sang sécurisé pour tous, le 14 juin 2019

Cette année, la Journée mondiale du donneur de sang sera de nouveau célébrée le 14 juin partout dans le monde.

 

Les infections à bactéries résistantes pourraient tuer quelque 2,4 millions de personnes en Europe, en Amérique du Nord et en Australie au cours des 30 prochaines années si l’on ne redouble pas d’efforts pour enrayer l’antibiorésistance. Pourtant, un nouveau rapport publié par l'OCDE montre que trois décès sur quatre dus à ces infections pourraient être évités à l’aide de mesures simples, qui ne coûteraient pas plus de 2 USD par personne et par an.

 

Partout dans le monde, des écosystèmes de santé se consolident pour mieux accueillir l’innovation. Dans cette course mondiale, la France est en perte de vitesse. Notre pays cumule des freins culturels, réglementaires et financiers qui le rendent peu attractif pour les entreprises les plus innovantes, au détriment du tissu industriel, du système de santé et des patients. Pourtant, par la densité de son maillage hospitalier, l’excellence de ses équipes de recherche et sa filière industrielle historique en sciences de la vie, la France dispose de tous les atouts nécessaires pour devenir un grand leader de l’innovation en santé.

 

Le virus de l’hépatite B (VHB) est une cause majeure de mortalité et de morbidité dans le monde. L’Organisation Mondiale de la Santé, a publié un examen systématique avec méta-analyse (1) qui évalue l’impact à long terme de la vaccination des nourrissons contre l’hépatite B sur la prévalence de l’infection à VHB.

 

La Commission européenne a présenté, fin avril, un ensemble de mesures destinées à accroître la disponibilité des données dans l'Union européenne (UE), en s'appuyant sur les initiatives antérieures afin de promouvoir la libre circulation de données à caractère non personnel dans le marché unique numérique.

 

En 2017, l’ANSM a été informée de plusieurs signalements concernant des cas d’interférence de la biotine à concentration élevée sur certains immunodosages dont le principe fait intervenir l’utilisation de biotine, le plus souvent en présence de streptavidine.

 

Le 31 janvier 2018, la Commission a présenté une proposition visant à stimuler la coopération entre les États membres de l’Union en matière d’évaluation des technologies de la santé.

 

L'absence d'analyse contextuelle exhaustive a longtemps été perçue comme un obstacle majeur pour les responsables des pays de l’UE chargés des politiques de la santé. Pour combler ce manque de connaissances, la Commission vient de terminer, fin 2017, le premier cycle de deux ans de l'état de la santé dans l'UE.

 

D’après un nouveau rapport présenté par l’Organisation mondiale de la Santé (Antibacterial agents in clinical development – an analysis of the antibacterial clinical development pipeline, including tuberculosis), le nombre de nouveaux antibiotiques en cours de mise au point est très insuffisant pour combattre la menace croissante de la résistance aux antimicrobiens.